réductions budgétaires planning familial

Aller en bas

réductions budgétaires planning familial

Message  Audre le Mer 2 Déc 2009 - 20:57

Des décisions politiques attisent le torchon.

Nous souhaitons dénoncer la politique gouvernementale de casse des droits des femmes. Tout d’abord avec l’annonce d’une baisse du budget alloué au Planning Familial. Ce lieu permet à tout individu d’avoir accès à une contraception gratuite mais aussi à un suivi gynécologique gratuit pour toutes les femmes. C’est aussi un lieu d’accueil, d’écoute, de soin, de soutien pour toutes les femmes souhaitant interrompre une grossesse. Le démantèlement du Planning Familial annihile un droit si durement acquis par les femmes : celui d’avoir accès à des soins de santé. Le Planning Familial est le symbole de cette marche des femmes engagée depuis les années 50 vers l’affirmation de leur entière possession de leur corps.
Les attaques ne s’en tiennent pas là. En témoigne, l’annonce par le président de la république, N. Sarkozy de son souhait de réduire le congé maternité. L’argumentaire énoncé est de permettre aux femmes de regagner le monde du travail le plus rapidement possible : «… que l’on privilégie l’aménagement des horaires de travail et le temps partiel plutôt que l’arrêt total de l’activité. ». Le système actuel n’oblige pas les femmes à effectuer la totalité de leur congé mais leur laisse le choix de reprendre le travail si elle le souhaite. Ainsi, la loi les protège de possibles pressions patronales pour qu’elles reprennent plus précocement le travail si elles ne le désirent pas. Le président a annoncé l’enjeu d’offrir des emplois du temps aménagés pour les femmes ayant juste accouchées de quoi accentuer les temps partiels et par cela nourrir la situation de précarité déjà subie par les travailleuses. En aucun cas cette logique gouvernementale insiste sur la possibilité de partager les soins apportés à l’enfant juste né. Pas d’allongement du congé paternité en vue !!
Ceci a de quoi nous révolter car cette logique ne fait qu’accroître la dépendance économique de la femme vis-à-vis du dit pourvoyeur familial (le mari) et la maintenir dans son destin fatal de corps producteur d’enfants.
Nous dénonçons cette logique comme une attaque aux droits acquis par les femmes. Dans un contexte d’une économie en crise, le capitalisme réaffirme plus que jamais ses mots d’ordre de rentabilité au mépris des individus. Les logiques réactionnaires refont surface afin de maintenir l’ordre. Sans surprise, les femmes font parties des victimes de première ligne.
Telles les militantes du Planning Familial de Marseille ayant manifestées le 27 janvier 2009, Réagissons face à l’injustice, défendons nos droits, non à la régression sociale !!
avatar
Audre
Membre du torchon brûle 87

Messages : 471
Date d'inscription : 27/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum