La pornographie en question

Aller en bas

La pornographie en question

Message  leia le Ven 4 Déc 2009 - 11:41

La pornographie : un bienfait où une incitation à la violence ?

La pornographie, c’est à dire le passage et la mise en scène des actes du privé vers le public, a fait l’objet de nombreux débats concernant principalement ses effets sur ceux qui la consomment mais des études ont également été réalisées pour évaluer les dangers pour ceux qui la subisse (femmes et enfants notamment ). Les résultats qui en sont ressortis sont de plusieurs ordres. En ce qui concerne les consommateurs, c’est à dire ceux qui contribuent au développement de ce bisness capitaliste, qui consiste à créer une sorte d‘économie parallèle très rentable, passant par le développement : des maisons de production de films pornographie, la diversité des supports de diffusion ( publicité, vidéo, Internet, téléphone rose…), et la multiplication des lieux de diffusion (sexe shop, soirées privées, voir maisons closes pour certains pays). On peut constater que c’est consommateurs de plaisir virtuel peuvent adopter deux comportements. Soit la pornographie peut constituer un échappatoire qui permet à la société d’aliéner les hommes en leur donnant les moyens de contrôler leurs pulsions, en alimentant leurs fantasmes, ce qui va leur permettre de trouver une sorte d’équilibre qui va faciliter leur docilité pour participer à cette société capitaliste. Cependant un effet inverse tout aussi néfaste peut se produire, la pornographie peut conduire les Hommes en marge de la société et les pousser a commettre des actes de violences dans lesquels ils déchargent leurs pulsions en s’inspirant parfois de ceux qu’ils on pu voir au travers des médias pornographiques. Cela peut aller de la simple violence verbale que toute femme subit au moins une fois dans la rue, à la violence conjugale, voir à l’agression sexuel où même dans des cas extrêmes la reproduction de Snuff movies. Tout ces éléments appuyent une théorie américaine qui se nomme théorie de "l'apprentissage", selon laquelle la pornographie a une influence sur les actes sexuels des populations. Cette théorie cherche ainsi à démontrer que la diffusion de la pornographie influe sur la criminalité sexuelle, notamment les viols. Pour exemple d’après une étude américaine faite en 2000, 12 % des femmes violées interrogés ont déclaré avoir été contraintes par leurs violeurs à prendre des positions inspirées de films pornographiques. Les féministes américaines ont été les plus ardentes promotrices de cette théorie en considérant que la pornographie contribuait à la diffusion d'une image dégradante de la femme et qu'elle stimulait les violences sexuelles à leurs égards. En effet, les véritables victimes de la pornographie sont pour ainsi dire les femmes, qui sont soient les réceptrices des pulsions, soient considérées comme des objets permettant seulement de stimuler l’activité auto-érotique de l’homme. Mais cette instrumentalisation qui dégrade l’être humain en le rabaissant au simple rang de moyen et non plus d’essence touche aussi une autre catégorie de personne considéré et catalogués comme faible : les enfants. Le torchon brule dénonce la société actuelle, qui dans les discours tant à vouloir contrôler et préserver la population, ne fait qu'accroitre le danger en cautionnant le développement de la pornographie et de sa diffusion.
avatar
leia
Membre du torchon brûle 87

Messages : 169
Date d'inscription : 27/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum